Drone

Appareils volants téléguidés, les drones font parler d’eux de plus en plus ces derniers temps. Destinés pour des usages de loisirs, professionnels, on trouve de tous les goûts et de tous les modèles. Cependant, comment choisir un qui vous satisfasse véritablement ? Vous trouverez certainement une réponse dans ce guide.

Quel modèle choisir ?

Selon que vous désirez acquérir un drone pour un usage professionnel ou ludique, il existe plusieurs modèles.

Pour les débutants

Pour les débutants, il est important de choisir un drone de petite taille. Ils possèdent pour la plupart une caméra embarquée et sont généralement des quadricoptères (car comportent 4 hélices).

Leur petite taille, facilitant le pilotage, vous permet de vous familiariser avec l’espace aérien. De plus compte tenu du fait de votre manque d’expérience en matière de pilotage, il est possible de cracher lors de vos premiers vols d’où la raison d’opter pour gadget robuste.

Pouvant voler à des vitesses vertigineuses, ces drones peuvent être utilisés pour la photographie ou la course. Enfin, leur faible coût est un réel avantage à ne surtout pas négliger.

Pour les professionnels

Vous savez piloter un drone et désirez opter pour un matériel de qualité digne de votre expérience, le moment est donc venu pour vous de dire au revoir aux matériels de petite taille et d’opter pour un drone grand format. « Le Phantom 4 », développé par la compagnie DJI en est une réelle option.

Si vous êtes un passionné de la photographie ou désirez l’utiliser dans un cadre cinématographique, ses multiples fonctionnalités de prise de vues, sa taille frôlant la démesure ainsi que son autonomie plus que satisfaisante sauront répondre à vos attentes.

Il vous est possible d’embarquer une caméra de petit format du type GOPRO ou même quasiment un reflex cela dépend largement de votre bon vouloir.

Pour les amateurs de l’exploration sous-marine, il existe des drones conçus spécialement pour la circonstance. Dotés d’une autonomie de plus de deux heures, ils vous permettent de photographier les merveilles des fonds marins grâce à une caméra embarquée.

Globalement, quels sont les critères de choix d’un drone ?

Pour choisir un drone digne de ce nom, un drone qui fait réellement votre bonheur, vous devez vous appuyer sur certains critères dont nous allons énumérer dans les lignes qui suivent :

Durée de vol

Pour la plupart des drones, elle est limitée soit par une charge trop lourde ou par la batterie elle-même. Les drones haut de gamme tels que les Phantom 4, ont des durées de vols plus grandes de l’ordre de 35 à 45 minutes.

La portée

Elle désigne la distance maximale de la liaison entre la commande et le drone en question. Elle peut être toutefois influencée par la puissance de transmission de la commande manuelle, le temps qu’il fait, et l’autonomie. Certains drones, pour faire face à ces éléments, sont munis d’un câble et connectés à la commande manuelle. Cette technique présente toutefois un désavantage en ce sens que le drone est moins malléable.

 

Le poids et les dimensions

Il existe des drones de toutes les tailles du plus petit au plus grand en passant par des tailles moyennes. Notez toutefois que la taille peut être un facteur influençant la maniabilité. Par exemple un drone de grande taille offrira plus de résistance à l’air et sera moins maniable tandis qu’un drone moyen sera plus maniable.

Type de contrôleur

La majorité des drones, voire la quasi-totalité, sont pilotés à l’aide d’une commande manuelle. Pour une bonne utilisation, il est nécessaire que cette dernière soit ergonomique, pas très lourde, présentant des boutons aux fonctions clairement définies, et possède une corde pour l’accrocher à son cou si elle est lourde.

Il faudrait aussi que signal radio qui permet une communication entre elle et le drone en question soit capable de couvrir de longues distances.

 

La vitesse

Elle est intimement liée au gabarit du drone, son poids, la puissance du moteur, et même la direction du vent.

Les drones spécialisés dans les courses, ont une vitesse comprise entre 150 et 200 km/h, tandis que ceux destinés à des prises de photos présentent une vitesse moindre de l’ordre de 50 km/h.

L’autonomie de la batterie.

Pour faire durer le plus longtemps possible les drones en l’air, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité. Il faut avouer que c’est un point d’achoppement pour beaucoup de drones. Rares sont ceux qui réussissent à offrir une autonomie satisfaisante, la moyenne étant de 30 à 45 minutes.

Cependant, il existe une catégorie de drones offrant une autonomie de pratiquement plus de deux heures. Ils sont équipés de bonbonnes d’oxygène, de piles combustibles permettant une production d’électricité. Notez que leur coût à l’achat est assez sans parler du poids qui est quand même élevé.

Ce type de drone n’est pas très adapté pour un usage ludique.

L’imagerie

Vous serez appelé à choisir selon vos besoins, un drone équipé de caméras vous permettant des prises de vues en FULL HD. Vous avez un large choix de caméra à votre disposition. Si vous optez pour caméra miniature de type GoPro, veillez aussi à bien le cadran pour une meilleure stabilisation.

Quel que soit le type de drone, c’est un critère déterminant. Choisissez-en une ayant une grande capacité.

Le transport

Le drone étant un appareil nomade, vous serez très souvent amené à le prendre avec vous durant vos déplacements. Il est donc opportun de bien choisir un sac qui non seulement vous facilite le transport, mais aussi qui le conserve de manière à ne pas le détériorer. La bonne nouvelle, c’est qu’à l’achat, votre drone est livré avec sa propre sacoche adaptée à sa physionomie.

Les hélices

Ce sont les éléments permettant l’envol de votre engin. Les drones sont pour la plupart, équipés de 3, 4, 6, 8 hélices et rares sont ceux qui en possèdent plus de 8.

D’autres catégories de drones ne possèdent carrément pas d’hélices par exemple des drones sous-marins utilisés pour l’exploration des fonds marins qui quant à eux utilisent des propulseurs.

Les différents modes de vols

Les drones possèdent beaucoup de modes vols différents, leur permettant de réaliser parfois de tâches assez spectaculaires.

Mode « return home »

Ce mode permet au drone de revenir au point de départ (ou bien à la maison) lorsqu’une condition préalablement définie est atteinte. Ça peut être le niveau de batterie, une durée de vol, etc.

Mode « follow me »

Comme son nom l’indique, ce mode permet au drone de suivre son pilote avec l’objectif de la caméra braqué sur lui. Il est intéressant notamment lors d’une surveillance.

Mode « waypoint »

Ce mode permet au drone de suivre un itinéraire préalablement défini. Cela évite au pilote de toujours avoir à contrôler manuellement son engin. On peut bien le qualifier de mode automatique.

Existe-t-il une réglementation relative à l’usage des drones ?

Dans certains pays, il est obligatoire de déclarer son drone à partir d’un certain poids. En France par exemple le poids exigé est 800 grammes. En plus de cela, il est interdit de faire voler son drone à une certaine hauteur.

Et les drones militaires dans tout ça ?

Tous les drones mentionnés depuis le début jusqu’à ce niveau sont des drones civils. Il existe aussi d’autres types de drones très grands plus perfectionnés à usage militaire pouvant transporter des missiles.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *